De Funes pour rigoler et penser aussi

Source: Le Figaro, 22/04/2020

Pendant que les Francais « attenuent » le confinement en regardant des films de Louis de Funès, sa petite-fille Julia fait des commentaires très justes dans Le Figaro:

Julia de Funès: «Applaudir les soignants ne suffit pas à exprimer une vraie reconnaissance»  

TRIBUNE – Les bons sentiments sont louables, mais ils relèvent davantage du narcissisme compassionnel que de la reconnaissance sincère, estime la philosophe Julia de Funès [Le Figaro, 22/04/2020]

«Les bons sentiments itératifs remplacent la pensée et l’action véritable.» 

Une plus juste reconnaissance s’impose et semble faire l’unanimité dans l’opinion. Il nous est à tous apparu à juste titre scandaleux, qu’un pompier, une infirmière, un médecin, ou toute autre fonction de première ligne soit si peu considéré au regard de sa nécessité et de son dévouement.

Néanmoins, il ne suffit pas d’applaudir les soignants du haut de son balcon pour se dire reconnaissants. La facilité du geste, qui n’enlève rien à son caractère sympathique, anéantit l’effort qu’une véritable reconnaissance suppose. Il ne suffit pas non plus de positiver en postant des vidéos pouces levés de sourires impuissants pour se dire solidaires! Leur diffusion est d’autant plus contagieuse que l’émotion compassionnelle se sait unanimement partagée. Je peux donc me montrer ému sans risque de ridicule, soucieux des autres bien assis derrière mon écran, concerné sans réellement m’engager. Cette façon facile de se mettre en avant tout en restant derrière n’est qu’un narcissisme drapé de bienfaisance sinon une juvénomanie qui se donne bonne conscience. Ces bons sentiments itératifs remplacent la pensée et l’action véritable, à tel point qu’un grand vent d’immaturité souffle sur notre pays à bout de souffle.

Cette immaturité se ressent jusque dans les fonctions que notre pays ne s’alarme pas de voir fleurir. Aussi assistons-nous passifs à l’émergence d’une ribambelle de guignols, allant de l’«happyculteurs», aux «révélateurs de potentiels», en passant par des «développeurs de résilience», des «facilitateurs d’opportunités», sans oublier nos fameux coachs pour tout, légers en formation et lourds en idéologies. La liste d’illusionnistes pourrait être longue… Comment avons-nous pu laisser ce genre d’impostures gangrener le marché de l’emploi tout en méconnaissant la valeur des métiers les plus essentiels? Par idéologie égalitariste et peur d’exigence. Une des dérives démocratiques que Tocqueville avait déjà prévue se produit. Les hiérarchies s’estompent, les différences deviennent suspectes, les distinctions sont à gommer. On ne célèbre pas la culture mais on consomme du feel good, la transmission est remplacée par l’analogie d’expériences, le travail critique du jugement remplacé par des verdicts sommaires, la vérité par le relativisme. «Tout se vaut!» , «c’est mon opinion!»«À chacun sa vérité!».Toutes ces niaiseries pétries d’un faux bon sens et d’une tolérance de pacotille ne font progresser personne et encouragent tout le monde à se satisfaire de sa propre ignorance. Le fameux refus «d’amalgame» que l’on avance fièrement comme une supériorité morale, n’empêche pourtant en rien l’équivalence de régner dans notre pays. Or l’indifférenciation mène à l’indifférence et l’indifférence à l’absence de reconnaissance. Reconnaître c’est exiger, puis distinguer, différencier, hiérarchiser, valoriser. Ce refus des distinctions explique le manque actuel de reconnaissance dont on se réveille aujourd’hui, honteux face au médecin qui nous sauve la vie ou à l’infirmière qui nous tient la main.

L’absence de reconnaissance n’est pas un simple oubli, un impair facilement rattrapable. C’est une dérive démocratique grave dès lors que la société privilégie l’indifférenciation sur les différences, la démagogie égalitariste sur la valorisation de l’excellence. Si toutes les fonctions se valent pourquoi prendre position pour celles-ci plutôt que pour celles-là? Il va donc falloir douloureusement choisir à l’avenir entre le «tout se vaut» et la reconnaissance par essence distinctive. Si nous décidons de privilégier la reconnaissance au relativisme, il nous faudra distinguer les métiers utiles et nécessaires, des utiles et non nécessaires, des non utiles et non nécessaires. Le manque de reconnaissance s’il persiste, ne sera pas un manque de gentillesse, mais un manque de cran et d’intelligence: une mauvaise compréhension des finalités et une peur bleue de les hiérarchiser.

Julia de Funès est philosophe. Elle a récemment publié Le développement (imp)personnel: le succès d’une imposture(Éditions de l’observatoire, 2019).

Publié dans Actualites, Lectures | Commentaires fermés sur De Funes pour rigoler et penser aussi

Manière d’éviter la contagion

Un excellent résumé sur le Coronavirus Covid-19 » d’unassistant-professeur en maladies infectieuses à l’Université John Hopkins, Baltimore-Maryland, USA


>  

C’est un excellent condensé sur la manière d’éviter la contagion, très instructif tout en étant clair et facile à suivre.


>  

Le virus n’est pas un organisme vivant, mais une molécule de protéine (ADN) recouverte d’une couche protectrice constituée de lipide (matière grasse) qui, lorsqu’absorbée par les cellules oculaires, nasales ou buccales, change son code génétique (mutation) et se transforme en agresseur et en cellules multiplicatrices.


>  

Dès lors que le virus n’est pas un organisme vivant mais une molécule de protéine,on ne peut pas le  »tuer »à proprement parler ; il se décompose de lui-même. La durée de cette désintégration dépend de la température, du niveau d’humidité et du type de matière sur laquelle il repose.


>  

Le virus est très fragile ; la seule chose qui le protège est une fine couche extérieure de graisse.

C’est pourquoitout savon ou détergent est le meilleur remède, car la mousse attaque la graisse(raison pour laquelle on doit autant se frotter les mains, 20 secondes ou plus, afin de faire beaucoup de mousse). En

dissolvant la couche grasse, on obtient que la molécule de protéine se disperse et se décompose d’elle-même.


>  

  La chaleur fait fondre la graisse, voilà pourquoi il est bon d’utiliser de l’eau au-dessus de 25°C pour laver ses mains, les vêtements ou toute autre chose. De plus, l’eau chaude produit plus de mousse et la rend ainsi plus efficace.


>  

     –   L’alcool ou tout autre mélange contenant plus de 65% d’alcool dissout toute graisse, et particulièrement la couche extérieure de lipide du virus.

        Tout mélange d’une (1) dose d’eau de Javel pour cinq (5) dose d’eau dissout directement la protéine et la détruit de l’intérieur.

         En l’absence de savon, d’alcool, ou de chlore, on peut recourir à l’eau oxygénée, car le peroxyde dissout la protéine du virus, mais il faut l’utiliser pure, ce qui est nocif pour la peau.

     –   Aucun bactéricide n’est utile. Le virus n’est pas un organisme vivant comme la bactérie. On ne peut pas tuer ce qui n’est pas vivant avec des antibiotiques.

     –   Ne jamais secouer vêtements (sur soi, ou qu’on a portés), draps ou chiffons. Si on secoue un linge ou qu’on utilise un plumeau, les molécules du virus peuvent alors flotter dans l’air pendant3h et aller ainsi se loger dans le nez.

         Lorsque le virus est collé à une surface poreuse, il est très inerte etse décompose en seulement :

                 3h sur un tissu par exemple ou toute autre surface poreuse.

                 4h sur le cuivre (naturellement antiseptique) et le bois (qui l’assèche et l’empêche de se décoller pour se diffuser dans l’atmosphère).

                  mais il peut subsister jusqu’à :

                 24h sur le carton.

                 42h sur un métal.

                 72h sur le plastique.

      –   Les molécules du virus restent très stables dans le froid extérieur, ou dans le froid artificiel (climatisation des bâtiments ou des véhicules, par exemple…). Pour rester stables, ces molécules ont aussi besoin d’humidité et de pénombre. Ainsi, le virus se dégradera plus facilement et rapidement dans un environnement déshumidifié, sec, chaud et lumineux.

       –   Les rayons ultraviolets décomposent la protéine du virus, quelque soit la surface où il se trouve. La lampe à ultraviolets, par exemple, est parfaite pour désinfecter et réutiliser un masque. Prudence néanmoins car elle décompose aussi le collagène (une autre protéine) de la peau et peut être la cause de rides et cancer de la peau.

       –   Le virus ne peut pas passer à travers une peau saine.

           Le vinaigre ne sert à rien car il ne dissout pas la couche protectrice grasse du virus.

       –   Les boissons alcoolisées, comme la vodka, n’ont aucun effet (les plus fortes comportent autour de 40% ou 50% d’alcool, or la teneur minimale requise est de 65% d’alcool).

       –   La Listerine peut être utile, sa teneur en alcool étant de 65%.

       –   Plus l’espace est confiné, plus la concentration du virus sera grande. Plus l’espace est ouvert et aéré, plus la concentration du virus sera réduite.


>  

N.B. :  

Outre les indications ci-dessus,vous devez vous laver les mains avant et après avoir touché :

muqueuses, nourriture, serrures, poignées de portes, boutons et interrupteurs (lumière, ascenseurs…), téléphones, télécommandes, montres, ordinateurs, bureaux, télévisions, etc…

Lorsque vous allez aux toilettes et/ou dans la salle de bain, il est important des’hydrater les mains car elles ont tendance à se dessécher à force de lavages répétés. les molécules du virus peuvent alors pénétrer dans les micro-lésions de la peau. Plus l’hydratant est épais, mieux c’est.

Veillez aussi à garder vosongles courts, pour éviter que le virus n’aille se cacher dessous.


>  

> Merci infiniment à tous de partager ceci aussi largement et généreusement que possible.

Publié dans Santé | Commentaires fermés sur Manière d’éviter la contagion

Lourd bilan

Les problèmes des boulangers sont croissants…

Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,

Les éleveurs de volailles se font plumer,

Les éleveurs de chiens sont aux abois,

Les pêcheurs haussent le ton !

Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde,

Tandis que les céréaliers sont sur la paille.

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,

Les viticulteurs trinquent.

Heureusement les électriciens résistent.

Mais pour les couvreurs, c’est la tuile

Et certains plombiers prennent carrément la fuite.

Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent,

Dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension,

Mais la direction ne semble pas au courant.

Les cheminots voudraient garder leur train de vie,

Mais la crise est arrivée sans crier gare,

Alors… les veilleurs de nuits, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied.

Les croupiers jouent le tout pour le tout,

Les dessinateurs font grise mine,

Les militaires partent en retraite,

Les imprimeurs dépriment

Et les météorologistes sont en dépression.

Les prostituées se retrouvent à la rue.

Amis, c’est vraiment une mauvaise passe.

Mais rarement les banquiers perdent au change

Publié dans Actualites, Humour, Santé | Commentaires fermés sur Lourd bilan

Le halal encore plus dangereux en période de pandémie

Le halal encore plus dangereux en période de pandémie !VOICI POURQUOI !La viande halal fait courir un risque sanitaire plus élevé encore que d’ordinaire, à nous et nos proches, à tous nos compatriotes, au moment où sévit le COVID-19.La section de l’œsophage entraîne des régurgitations stomacales, qui contiennent des quantités de bactéries. Ces microbes diffusés lors de l’abattage halal se retrouvent dans le milieu extérieur. Les animaux d’élevage étant gavés quotidiennement d’antibiotiques, les bactéries deviennent plus en plus résistantes à ces derniers. On peut tracer ces souches microbiennes, parfaitement identifiées, jusqu’à l’hôpital, où elles représentent 95% des cas d’antibiorésistance. Elles posent des problèmes insolubles aux médecins lorsqu’ils veulent traiter des infections, même banales.Le halal constitue donc en temps normal et à fortiori en cette période de pandémie, une mise en danger supplémentaire ! Il faut en effet très souvent associer un antibiotique en cas d’attaque virale pour lutter contre les complications. L’Organisation mondiale de la Santé classe d’ailleurs l’antibiorésistance dans les problèmes majeurs de santé à l’hôpital.Nous devons faire cesser cela immédiatement !Seule la Cour de Justice européenne s’avèrera efficace pour le stopper: elle a déjà permis d’interdire les abattages juifs et musulmans en Belgique flamande. Nous devons saisir la Commission et prouver aux commissaires européens qu’ils font courir un vrai risque aux consommateurs en autorisant l’abattage sans étourdissement en période de pandémie, où nos corps sont fragilisés par le virus.Pour aboutir, notre requête doit s’appuyer sur un dossier en béton. Cela implique de rechercher et consulter des documents scientifiques et des études réalisées sur le sujet, payants, d’entamer une procédure coûteuse. Nous avons missionné pour ce dossier un expert de renom, habitué des gros dossiers de sécurité sanitaire, le Dr Jean Louis Thillier (vache folle, amiante). Le devis prévisionnel de cette action de grande envergure est de l’ordre de 20 000 euros. Parallèlement , bien sûr, nous allons mener une vaste action de lobbying auprès des élus et des médias.C’est la raison de mon courrier de ce jour : aidez-nous, en faisant un don, à saisir la Commission européenne avec un rapport solide, argumenté et irréfutable scientifiquement. 
 Si nous parvenons, comme en décembre 2018, à obtenir gain de cause, l’effet pourrait être révolutionnaire pour notre pays. Nous devons cela à nos proches, à tous nos compatriotes, mais aussi et surtout à nous-mêmes !
 Je vous remercie pour ce que vous pourrez faire.
 Dr Alain de Peretti, président de Vigilance halal
Publié dans Santé | Commentaires fermés sur Le halal encore plus dangereux en période de pandémie

Un berger qui a tout compris sur le Corona !

Publié dans française, Humour, Politique | Commentaires fermés sur Un berger qui a tout compris sur le Corona !

Un insider trahit les ultra-riches

Publié dans Economie | Commentaires fermés sur Un insider trahit les ultra-riches

Covid-19: une solution

Silvano Trotta 47 k abonnés

Pour les médecins, traitement du Docteur Paliard-Franco : https://sfgg.org/media/2020/03/covid-…http://www.agree-asso.fr/index.php/ac…https://sfgg.org/media/2020/03/protoc…

Professeur Sandro Giannini : https://buongiornonews.it/coronavirus…

Urgentiste américain : https://www.youtube.com/watch?v=aDi7J…

M’écrire : silvano.trotta@icloud.com

Publié dans Actualites, Santé | Commentaires fermés sur Covid-19: une solution

Conversations du Lundi

Jean-Jacques Crèvecœur est un des leaders francophones de la croissance individuelle. Auteur, formateur et conférencier de réputation internationale depuis 1989, il est l’auteur de dix ouvrages dont les best-sellers Relations et jeux de pouvoir et Prenez soin de vous, n’attendez pas que les autres le fassent ! Pédagogue reconnu et apprécié pour la qualité de ses méthodes, il est le fondateur de l’Académie de la Vie en Mouvement, cette école en ligne apprenant aux individus à prendre soin de leur vie, sur tous les plans…

Dans la video ci dessous il nous parle du Covid-19

Publié dans Actualites, Politique, Santé | Commentaires fermés sur Conversations du Lundi

Journal d’un….

Journal-dun-CON…

Publié dans Actualites, française, Politique, Santé | Commentaires fermés sur Journal d’un….

Rediffusion des Messes

En cette période difficile le site Unavoce.fr recense les fraternités qui proposent ce service

Publié dans Actualites, Religion | Commentaires fermés sur Rediffusion des Messes